Actualités

Révision constitutionnelle: IBK rencontre des leaders politiques

Dialogue social et politique initié par le Président de la République dans le cadre du processus entamé sur la révision constitutionnelle. Le chef de l’Etat a reçu ce jeudi 11 avril 2019 à Koulouba, certains leaders des partis politiques. Il s’agit notamment des FARE an Ka wuli, de Yelema, de l’ADP Maliba et du Pacte malien pour la refondation. Tous ont reçu des mains du Président de la République pour analyse et avis une copie de l’avant projet de loi portant révision de la constitution.

                                                                                                     Source présidence de la République

« Nous sommes républicains et respectueux des institutions de la république ». Propos introductifs de chacun de ces leaders politiques venus répondre à l’appel du chef de l’Etat.

Cette remise devra permettre à chacun des acteurs de prendre connaissance du document et d’en faire bon usage. « Nous avons estimé à ce niveau de parcours, qu’il serait convenable, souhaitable et de profit avéré que nous acceptions tous de revoir notre constitution qui a fait son œuvre. »

En réponse, les différents responsables politiques expriment sans détour leur point de vue. Modibo Sidibé des FARE An ka Wuli propose clairement un dialogue national. Abdoulaye Diarra du parti Yelema et Amadou Thiam de l’ADP Maliba pensent que les maliens souhaitent beaucoup plus d’inclusivité. Modibo Kadioké du Pacte malien pour la Refondation se demande si c’est la priorité du moment. « Nous pensons qu’il faut d’abord commencer par la sécurité, il faut travailler à rétablir la sécurité alimentaire, la sécurité des personnes et de leurs biens. Nous serons très-très gênés d’aller parler des populations de révision constitutionnelle. » Ajoute-t-il

Selon Modibo SIDIBE, conduire une reforme constitutionnelle sans le dialogue national refondateur ne semble pas indiqué pour être dans une dimension de sortie durable et stable pour notre pays. 

Le chef de l’état Ibrahim Boubacar KEITA dans sa réponse déclare que le dialogue inclusif national aura lieu, il est incontournable. « Je pense que aujourd’hui nous serons tous à l’honneur de faire en sorte que le citoyen du Mali, les hommes politiques du Mali se dépassent pour envisager plus haut que nous, plus grand que nous. »

Le président du parti ADP MALIBA, Amadou THIAM a salué l’initiative. Selon lui, les efforts par rapport à l’inclusivité sont très visibles. Le représentant du parti Yelema Abdoulaye Diarra dira que le souhait de son parti est la participation de tous les maliens à la révision constitutionnelle.

Cet exercice démocratique est unanimement salué par les uns et les autres. Tous repartent visiblement satisfaits des échanges et avec l’espoir de voir une partie de l’opposition rejoindre le train du dialogue social et politique. Pour sa part, le Président de la République rassure que sa main reste tendue et la porte grandement ouverte. 

 

                                                                                     Ibrahima TRAORE

 

 

Sous-catégories

Passation de service