MALI ORTM / CHANGEMENT DE SATELLITE, Nouveaux Paramètres de Réception des Programmes de l’ORTM sur Satellite en Bande C (ORTM, TM2 et Radio Nationale).

 

BANDEAU : Nouveaux Paramètres de Réception des Programmes de l’ORTM sur Satellite en Bande C (ORTM, TM2 et Radio Nationale).

L’office de Radio et Télévision du Mali (ORTM) informe ses téléspectateurs et auditeurs d’un changement de satellite et de paramètres de réception de ses programmes (ORTM, TM2, Radio Nationale) en bande C.

 Les nouveaux paramètres de réception des programmes de l’ORTM sur  satellite en bande C à partir du 25 Octobre 2018 sont :

1.     Nom du satellite : Intelsat 37 e (18° Ouest)

   2.  Réception ORTM :

        Fréquence : 4132Mhz

       Polarisation : Circulaire gauche

      Symbole rate : 5751Ksps

      FEC : ½

     Modulation : DVB-S QPSK

3. Réception TM2 :

   Fréquence : 4140 Mhz

   Polarisation : Circulaire gauche

  Symbole rate : 5751 Ksps

  FEC : ½

   Modulation : DVB-S QPSK

Avis d’Appel d’Offres Ouvert (AAOO) N°007-2018/MENC /ORTM Travaux de construction de la « Maison de la Radio Télévision » du Mali à Kati-Sananfara repartis en deux (2) lots.

Avis d’Appel d’Offres Ouvert (AAOO) N°007-2018/MENC /ORTM

Travaux de construction de la « Maison de la Radio Télévision » du Mali à Kati-Sananfara repartis en deux (2) lots.

1.      L’Office de Radio et Télévision du Mali (ORTM)a obtenu des fonds du Budget de l’État, afin de financer les Travaux de construction de la « Maison de la Radio Télévision » du Mali à Kati-Sananfara repartis en deux (2) lots.

 

2.      L’Office de Radio et Télévision du Mali (ORTM) sollicite des offres fermées de la part de candidats éligibles et répondant aux qualifications requises pour réaliser les travaux de construction de la « Maison de la Radio Télévision » du Mali à Kati-Sananfara repartis en deux (2) lots.

LOT 1

·         FONDATION, GROS OEUVRES, VRD, PLOMBERIE SANITAIRE, ETANCHEITE ;

·         MENUISERIES INTERIEURES/EXTERIEURES, BARDAGE ISOLATION, FERMETURESSTORES;

·         FAUX PLAFONDS, ISOLATION THERMIQUE ET ACOUSTIQUE;

·         CLOISON DOUBLAGE BARDAGE;

·         REVETEMENT SOL DUR/SOL SOUPLE, FAIENCE, REVETEMENT MURAL;

·         PEINTURE ET NETTOYAGE DE MISE EN SERVICE.

 

LOT 2

·         ELECTRICITE COURANT FORT/FAIBLE, CLIMATISATION, VIDEO SURVEILLANCE, DESENFUMAGE ;

·         EQUIPEMENTS SPECIAUX SALLE DE THÊATRE ;

Les travaux prévus dans le cadre de ce marché sont à réaliser dans un délai maximum de Trente (30) mois.  

 

1.              La passation du Marché sera conduite par Appel d’offres ouvert tel que défini dans le Code des Marchés publics à l’article 50, et ouvert à tous les candidats éligibles.

 

2.              Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations auprès de l’Office de Radio et Télévision du Mali (ORTM) à Bozola face à l’hôtel LaicoAmitié BP : 171 BAMAKOTél : (+223) 61 17 75 98, fax : (+223) 20 21 42 05, du Lundi au Vendredi entre 8H et 16H (UTC)

 

3.              Les exigences en matière de qualifications sont : voir DPAO :

Capacité financière :

Le Soumissionnaire doit fournir la preuve écrite qu’il satisfait aux exigences ci-après :

-      La garantie de l’offre au moins égale à90 000 000 FCFA pour le lot 1 et à 55 000 000 FCFA pour le lot2;

-      Les bilans, extraits de bilans ou comptes d’exploitation des années 2015-2016-2017, certifiés par un expert-comptable ou un comptable agréé inscrit au tableau de l’ordre et sur ces bilans doit figurer la mention suivante apposée par le service compétent des Impôts : « Bilansou extraits de bilans conformes aux déclarations souscrites au service des impôts » ;

-      Le Chiffre d’Affaires annuel moyen au cours des trois dernières années (2015-2016-2017) des activités de construction doit être supérieur ouégal à 2 500 000 000 FCFA pour le LOT 1 et 1 500 000 000 FCFA pour le LOT 2.

Capacité technique et expérience :

-      Le candidat doit avoir réalisé au moins deux (2) marchés similaires au cours des cinq (05) dernières années (2013 à 2017) avec les attestations de bonne exécution et/ou les procès-verbaux de réception provisoire ou définitive ainsi que les copies des pages de garde et des pages de signatures desdits marchés.

 

4.              Les candidats intéressés peuvent consulter gratuitement le dossier d’Appel d’offres complet ou le retirer à titre onéreux contre paiement d’une somme non remboursable de UN MILLION(1 000 000) FCFA à l’adresse mentionnée ci-après :Division Approvisionnement et Marchés de l’ORTM, Rue de la Marne, Bozola (Bamako). La méthode de paiement sera en numéraire. Le Dossier d’Appel d’offres sera remis directement après paiement.

 

5.              Les offres devront être soumises à l’adresse ci-après : Division Approvisionnement et Marchés de l’ORTM, Rue de la Marne, Bozola (Bamako) au plus tard le jeudi 22 Novembre 2018à 10H00 mn. Les offres remises qui ne parviendront pas aux heures et date ci-dessus indiquées, seront purement et simplement rejetées et retournées sans être ouvertes.

 

6.              Les offres doivent comprendre une garantie de soumission, d’un montant de 90 000 000 FCFA pour le lot 1 et de 55 000 000 FCFA pour le lot 2.

 

7.              Les Soumissionnaires resteront engagés par leur offre pendant une période de cent vingt jours (120) à compter de la date limite du dépôt des offres comme spécifié au point 19.1 des IC et au DPAO.

 

8.              Les offres seront ouvertes en présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent assister à l’ouverture des plis le jeudi 22 novembre 2018à 10H00mndans la Salle de Conférence de l’ORTM, Rue de la Marne, Bozola (Bamako).

 

                        

Bamako, le ……………. 2018

                                                                                                 LE DIRECTEUR GENERAL

 

                                                                                              SIDIKI  N’FA  KONATE

                                     Commandeur de l’Ordre National

Communique du conseil des ministres du mardi, 28 Août 2018

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mardi, 28 août 2018 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Soumeylou Boubèye MAIGA, Premier ministre. Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a : – adopté des projets de texte ; – et procédé à une nomination. AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE Sur le rapport du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le Conseil des Ministres a adopté : 1. Des projets de texte relatifs à la ratification du Protocole au Traité instituant la Communauté économique Africaine, relatif à la libre circulation des personnes, au droit de résidence et au droit d’établissement, adopté lors de la 30ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine, tenue à Addis-Abeba, le 29 janvier 2018. Le Traité instituant la Communauté économique Africaine a été adopté en juin 1991 dans le but de réaliser l’intégration des économies afin d’assurer l’autosuffisance alimentaire et la croissance économique en Afrique. Le Protocole additionnel, adopté le 29 janvier 2018, vise à faciliter la mise en œuvre du Traité instituant la Communauté économique Africaine. Il prévoit la mise en œuvre progressive de la libre circulation des personnes, du droit de résidence et du droit d’établissement en Afrique à travers entre autres l’application du droit d’entrée, l’abolition du droit de visa et l’adoption d’un document de voyage commun. 2. Des projets de texte relatifs à la ratification de l’Accord de prêt, signé à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis, le 03 avril 2018, entre le Gouvernement de la République du Mali et le Fonds d’Abu Dhabi pour le Développement, relatif au financement du Projet de Stratégie nationale de Logement social. Par cet accord, le Fonds d’Abu Dhabi accorde au Gouvernement un prêt d’un montant de 30 millions de dollars américains, soit 15 milliards 988 millions 500 mille francs CFA. Le prêt accordé est destiné au financement des travaux de réalisation de 50 mille logements sociaux répartis entre les localités de Kayes, Koulikoro, Bamako, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, Ménaka et Taoudénit. La réalisation de ces logements sociaux s’inscrit dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations. 3. Des projets de texte relatifs à la ratification de l’Accord de financement, signé à Rome en Italie, le 15 juin 2018, entre le Gouvernement de la République du Mali et le Fonds international de Développement Agricole, relatif au Projet de Financement inclusif des Filières agricoles. L’Accord signé porte sur un prêt d’un montant de 15 millions 750 mille de Droits de Tirage spéciaux, soit 12 milliards 41 millions 950 mille francs CFA et vise le financement inclusif des filières agricoles. La réalisation du Projet permettra la promotion des activités économiques, en particulier l’accès des petits producteurs et micro-entrepreneurs à des services financiers adaptés à leurs besoins. 4. Des projets de texte relatifs à la ratification de l’Accord de Financement, signé à Bamako, le 13 juillet 2018, entre le Gouvernement de la République du Mali et l’Association internationale de Développement, relatif au financement du Projet régional d’Amélioration des Systèmes de Surveillance des Maladies en Afrique de l’Ouest, Phase III. Par cet Accord de financement, l’Association internationale de Développement accorde au Gouvernement de la République du Mali un prêt d’un montant de 12 millions 300 mille Euros, soit 8 milliards 68 millions 271 mille 100 francs CFA. La mise en œuvre de ce projet aidera les pays de l’Afrique de l’Ouest à mettre en place une approche coordonnée afin de détecter et de réagir efficacement aux menaces de santé publique. 5. Des projets de texte relatifs à la ratification de l’Accord de financement, signé à Bamako, le 16 juillet 2018, entre le Gouvernement de la République du Mali et l’Association internationale pour le Développement, relatif au second financement de politiques de développement pour la lutte contre la pauvreté et la croissance inclusive. Par cet Accord de financement, l’Association internationale de Développement accorde au Gouvernement un prêt d’un montant de 24 millions 900 mille Euros, soit 16 milliards 333 millions 329 mille 300 francs CFA. Le prêt accordé est destiné à soutenir les efforts du Gouvernement dans le cadre de la réduction de la pauvreté et du renforcement de la résilience des populations les plus vulnérables en vue d’atteindre les Objectifs du Développement durable. 6. Des projets de texte relatifs à la ratification de l’Accord de Financement, signé à Bamako, le 16 juillet 2018, entre le Gouvernement de la République du Mali et l’Association internationale de Développement, relatif au financement du Projet de Développement de la Productivité et de la Diversification agricole dans les Zones arides du Mali. Par cet Accord, l’Association internationale de Développement accorde au Gouvernement un prêt d’un montant de 24 millions 900 mille Euros, soit 16 milliards 333 millions 329 mille 300 francs CFA pour le financement du Projet de Développement de la Productivité et de la Diversification agricole dans les Zones arides du Mali. La réalisation de ce projet contribuera à l’amélioration de la productivité agricole, à la création des opportunités d’emploi, à la facilitation de l’accès aux marchés et au renforcement de la résilience des populations du secteur rural. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION Sur le rapport du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant convocation du collège électoral, ouverture et clôture de la campagne électorale à l’occasion de l’élection des députés à l’Assemblée nationale. Le collège électoral est convoqué, le dimanche 28 octobre 2018, sur toute l’étendue du territoire national, à l’effet de procéder à l’élection des députés à l’Assemblée nationale. La campagne électorale, à l’occasion du premier tour, est ouverte le samedi 06 octobre 2018 à zéro heure et close le vendredi 26 octobre 2018 à minuit. Un second tour aura lieu le dimanche 18 novembre 2018 dans les circonscriptions où aucun candidat ou liste de candidats n’aurait obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour. La campagne électorale à l’occasion du deuxième tour est ouverte le lendemain de la proclamation des résultats définitifs du premier tour et close le vendredi 16 novembre 2018 à minuit. AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES Au titre du Ministère de l’Economie numérique et de la Communication, le Conseil des Ministres a procédé à la nomination de Monsieur Ismaila TOGOLA, Ingénieur en Informatique, en qualité de Directeur Général de la Société malienne de Transmission et de Diffusion. Bamako, le 28 août 2018 Le Secrétaire général du Gouvernement, Madame SANOGO Aminata MALLE Officier de l’Ordre national Source: Malijet

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI, 13 JUILLET 2018

Le Conseil des Ministres s'est réuni en session ordinaire, le vendredi 13 juillet 2018 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République.

Après examen des points inscrits à l'ordre du jour, le Conseil a :

- adopté des projets de texte ;

- procédé à des nominations ;

- et entendu des communications.

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES

AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE

Sur le rapport du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le Conseil des Ministres a adopté des projets de texte relatifs à la ratification de l’accord de prêt, signé à Bamako, le 1er mars 2018, entre le Gouvernement de la République du Mali et la Banque ouest africaine de Développement relatif au financement partiel du Projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala.

L’accord de prêt d’un montant de 5 milliards de francs CFA est destiné au financement des travaux de construction d’un réseau de distribution et à la réalisation de branchements sociaux et de bornes fontaines dans la Commune I du District de Bamako et ses environs.

La réalisation du Projet, objet du présent accord de prêt, contribuera à l’amélioration des conditions de vie des populations par un accès durable aux services publics d’alimentation en eau potable.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Sur le rapport du ministre de l’Economie et des Finances, le Conseil des Ministres a adopté :

1. Un projet de décret portant exonération des impôts, droits et taxes sur les contrats de fourniture de blindés légers, de matériels et véhicules de transport de troupes au Ministère de la Sécurité et de la Protection civile.

La Loi n°2017-022 du 12 juin 2017 déterminant le cadre général du régime des exonérations fiscales et douanières renvoie l’octroi de certaines exonérations à un décret pris en Conseil des Ministres.

L’adoption du présent projet de décret s’inscrit dans ce cadre.

L’exécution des contrats exonérés participe du renforcement des capacités opérationnelles des forces de sécurité sur le territoire national.

2. Un projet de décret portant approbation du marché relatif à la fourniture de vaccins contre la méningite ACWY 135 en Dénomination commune internationale à la Pharmacie populaire du Mali.

Le marché est conclu entre le Gouvernement de la République du Mali et la Société CADG SA pour un montant de 2 milliards 514 millions 530 mille francs CFA hors taxes et un délai d’exécution de soixante (60) jours.

L’acquisition desdits vaccins renforcera les moyens de lutte contre les épidémies pour une meilleure couverture sanitaire du pays.

3. Un projet de décret portant approbation du marché relatif à la prestation de service technique pour l’opération et la maintenance des systèmes d’inspection non intrusifs ;

4. Un projet de décret portant approbation du marché relatif à la prestation des services courants pour la création et l’exploitation du Centre d’Expertise technique des opérations d’importation du Programme de vérification des importations au Mali.

Les deux marchés sont conclus entre le Gouvernement de la République du Mali et le BUREAU VERITAS MALI pour un délai d’exécution de cinq (05) ans.

Le premier est conclu pour un montant de 22 milliards et le second pour un montant de 23 milliards 286 millions 473 mille 500 francs CFA toutes taxes comprises.

Les prestations du BUREAU VERITAS MALI portent notamment sur :

- l’opération technique des scanners aux côtés des personnels de la douane ;
- la fourniture des consommables nécessaires à l’exploitation des scanners ;
- l’interprétation des images radioscopiques des scanners ;
- la maintenance préventive et corrective des équipements ;
- le service de radioprotection des sites de scanning ;
- l’entreposage et la logistique des scanners ;
- la formation des opérateurs.

L’exécution desdits marchés contribuera à l’amélioration des recettes douanières et à la protection des consommateurs.

5. Un projet de décret portant approbation du marché relatif aux travaux de construction de l’hôtel des sports « R+4 » avec sous-sol, lot n°1 : terrassement, gros-œuvres, voiries et réseaux divers, étanchéité, revêtement et peinture

Le marché est conclu entre le Gouvernement de la République du Mali et l’Entreprise Xinxiang Chine Mali pour un montant de 2 milliards 461 millions 605 mille 945 francs CFA toutes taxes comprises et un délai d’exécution de dix-huit (18) mois.

La construction de l’hôtel des sports contribuera à l’amélioration des conditions de travail du personnel du Ministère chargé des Sports et à la promotion des activités sportives.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION

Sur le rapport du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le Conseil des Ministres a adopté :

1. Un projet d’ordonnance portant statut du corps préfectoral.

Le Conseil des Ministres du 02 mai 2018 a adopté un projet de loi portant statut du corps préfectoral.

Le présent projet d’ordonnance intègre dans ce statut les améliorations sollicitées par le Syndicat autonome des Administrateurs civils et le Syndicat libre des Travailleurs du Ministère de l’Administration territoriale.

Le corps préfectoral comprend les Gouverneurs de Région ou du District, les membres de Cabinet des Gouverneurs, les Préfets de Cercle, les Adjoints aux Préfets, les Sous-Préfets d’Arrondissement appartenant au corps des Administrateurs civils. Ils ont vocation à exercer les fonctions de représentant de l’Etat. Ils peuvent également occuper des fonctions de direction, de conception ou de contrôle dans les services publics de l’Etat.

2. Un projet de décret fixant la répartition de l’aide financière de l’Etat aux partis politiques au titre de l’année 2017

La Loi n°05-047 du 18 août 2005 portant Charte des partis politiques prévoit l’octroi aux partis politiques d’une aide financière d’un montant annuel correspondant à 0,25% des recettes fiscales du Budget d’Etat.

Au titre de l’année 2017, le montant de l’aide financière s’élève à 2 milliards 695 millions 491 mille 280 francs CFA.

Sur la base des critères fixés par la loi du 18 août 2005, 64 partis politiques sont éligibles à l’aide et se partagent la somme de 2 milliards 695 millions 487 mille 155 francs CFA.

Le montant non affecté de 4 mille 125 francs CFA sera reversé au Trésor public.

AU TITRE DU MINISTERE DU COMMERCE ET DE LA CONCURRENCE

Sur le rapport du ministre du Commerce et de la Concurrence, le Conseil des Ministres a adopté :

1. Un projet de décret portant transposition de la Directive n°02/2002/CM/UEMOA du 23 mai 2002 relative à la coopération entre les structures régionales et les structures nationales de concurrence des Etats membres pour l’application de la Loi n°2016-006 du 26 février 2016 portant organisation de la concurrence.

La directive du 23 mai 2002 de l’UEMOA définit les rôles de la Commission et des structures nationales chargées de la concurrence.

La Direction générale du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence, désignée comme structure nationale de concurrence, assure une mission générale d’enquête, sur initiative nationale ou sur mandat exprès de la Commission de l’UEMOA, conformément aux pouvoirs et aux procédures d’investigation prévus par le droit communautaire et le droit national.

La transposition de la directive contribuera à l’instauration d’une saine concurrence sur le marché commun de l’espace UEMOA.

2. Un projet de décret relatif à la transparence des relations financières d’une part entre les Etats membres de l’UEMOA et les entreprises publiques et d’autre part entre les Etats membres et les organisations internationales ou étrangères

Le présent projet de décret transpose la Directive n°01/2002/CM/UEMOA du 23 mai 2002 relative à la transparence des relations financières entre les Etats membres et les entreprises publiques et entre les Etats membres et les organisations internationales ou étrangères.

Son adoption s’inscrit dans le cadre de la mise en place d’un marché ouvert, concurrentiel et favorisant l’allocation optimale des ressources entre les Etats membres de l’UEMOA.

AU TITRE DU MINISTERE DU DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL

Sur le rapport du ministre du Développement industriel, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret fixant le cadre organique du Centre malien de Promotion de la Propriété industrielle.

Le Centre malien de Promotion de la Propriété industrielle est un service rattaché, créé par l’Ordonnance n°2012-018/P-RM du 19 mars 2012, avec pour mission d’exécuter les programmes de promotion de la propriété industrielle.

L’adoption du présent projet de décret vise à doter, pour les cinq prochaines années, le Centre en personnel nécessaire pour l’exécution de ses missions.

AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES

1. Au titre de la Présidence de la République, le Conseil des Ministres a été informé de la nomination de Madame Kamissa CAMARA, diplômé en relations internationales et en économie politique, en qualité de Conseiller diplomatique du Président de la République.

2. Le Conseil des Ministres a procédé aux nominations suivantes :

AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE

- Ambassadeur du Mali à Téhéran (République islamique d’Iran) : Monsieur Dianguina Yaya DOUCOURE, Conseiller des Affaires étrangères.

- Ministre Conseiller à l’Ambassade du Mali à Bruxelles : Madame COULIBALY Sira CISSE, Conseiller des Affaires étrangères.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE ET DE L’HYGIENE PUBLIQUE

- Directeur général de l’Hôpital Sominé DOLO de Mopti : Monsieur Oumar GUINDO, Médecin.

- Directeur général de l’Hôpital de Tombouctou : Monsieur Djibril KASSOGUE, Médecin.

- Directeur général de la Cellule d’Exécution des Programmes de Renforcement des Infrastructures sanitaires : Monsieur Bouillagui CAMARA, Ingénieur des Constructions civiles.

- Coordinateur du Programme national de Lutte contre le Paludisme : Monsieur Idrissa CISSE, Médecin.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE ET DE LA CONSTRUCTION CITOYENNE

- Chargé de Mission : Madame Sokonassa DIOUARA, Sociologue.

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION

Sur le rapport du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le Conseil des Ministres a pris acte d’une communication relative aux préparatifs de l’élection du Président de la République.
Le nombre d’électeurs inscrits est de 8 millions 462 mille.

Le nombre de cartes d’électeur biométriques retiré est de 4 millions 123 mille 713, soit 51,54%.

A la date du 13 juillet 2018, le nombre de cartes d’électeur biométriques restant à distribuer est de 3 millions 876 mille 749.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA SOLIDARITE ET DE L’ACTION HUMANITAIRE

Sur le rapport du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, le Conseil des Ministres a pris acte d’une communication écrite relative à la stratégie nationale de financement de la couverture sanitaire universelle et son plan d’actions 2018-2022.

La stratégie nationale de financement de la couverture sanitaire universelle vise à remédier aux difficultés dans le système de financement de l’offre de soins.

Elle est articulée autour d’un certain nombre d’axes stratégiques dont la mise en œuvre permettra notamment :

- d’améliorer le niveau de financement public pour le développement de la couverture universelle ;
- de garantir une meilleure allocation des ressources ;
- de mettre en place l’assurance maladie universelle au moyen d’un dispositif adapté, cohérent et complet ;
- d’améliorer la gouvernance financière.

La stratégie nationale de financement de la couverture sanitaire universelle est assortie d’un plan d’actions 2018-2022 qui sera financé par l’Etat, les collectivités territoriales et les partenaires techniques et financiers.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA PROMOTION DE L’INVESTISSEMENT ET DU SECTEUR PRIVE

Sur le rapport du ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé, le Conseil des Ministres a pris acte d’une communication écrite relative aux résultats de l’évaluation du cadre de dialogue entre l’Etat et le secteur privé.

Dans le cadre du renforcement de la contribution du secteur privé au développement de l’économie nationale, l’Etat a mis en place plusieurs instances de concertation.

En dépit de ces instances, l’implication du secteur privé dans le processus d’élaboration et de mise en œuvre des politiques demeure insuffisante.

L’évaluation du cadre de dialogue entre l’Etat et le secteur privé vise à corriger cette insuffisance.

Elle dresse le diagnostic et formule des recommandations pour la mise en place d’un nouveau schéma institutionnel visant à renforcer l’efficacité du dialogue public-privé.

AU TITRE DU MINISTERE DES MALIENS DE L’EXTERIEUR ET DE L’INTEGRATION AFRICAINE

Sur le rapport du ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine, le Conseil des Ministres a pris acte d’une communication écrite relative au rapport de l’évaluation à mi-parcours du plan d’actions 2015-2019 de la politique nationale de migration.

La politique nationale de migration, assortie d’un plan d’actions 2015-2019, a été adoptée par le Gouvernement, en septembre 2014, pour faire face aux défis et enjeux migratoires.

Le rapport d’évaluation à mi-parcours du plan d’actions de la politique nationale de migration fait ressortir notamment :

- la réduction du nombre de départs de migrants irréguliers ;
- l’amélioration dans la coordination des actions de gestion de la migration ;
- l’accroissement de la contribution des Maliens de l’extérieur aux efforts de développement du pays ;
- la création d’emplois.

En outre, pour renforcer et consolider les acquis de la politique nationale de migration, le rapport propose entre autres :

- d’intensifier la campagne de sensibilisation, à l’intérieur et à l’extérieur du Mali ;
- de négocier des accords de coopération dans le domaine de la migration circulaire ;
- de renforcer le dispositif d’insertion et de réinsertion des migrants.

Bamako, le 13 juillet 2018

Le Secrétaire général du Gouvernement,

Madame SANOGO Aminata MALLE
Officier de l’Ordre national